Le centre > Symptômes > ANÉJACULATION

ANÉJACULATION

DÉFINITION

L’anéjaculation se définit par l’absence d’éjaculation.

L’éjaculation est un réflexe qui fait intervenir les organes génitaux (testicules, prostate, urètre) et les muscles périnéaux. Ces derniers sont sous la commande de centres nerveux de la moelle épinière.

L’orgasme qui l’accompagne répond à la stimulation d’un centre cérébral qui est couplé aux centres de la moelle épinière.

Toute lésion de ce circuit provoque une perturbation de l’éjaculation qui au maximum est absente.

COMMENT ÇA MARCHE ?

L’éjaculation est un phénomène complexe qui implique le système nerveux et qui dépend d’un environnement hormonal.

La fonction sexuelle masculine correspond à une chaîne de réactions : désir, érection, orgasme, éjaculation. Chaque étape peut se dérouler indépendamment, mais le plus souvent ces phénomènes surviennent en cascade.

Le sperme a deux composantes : Les spermatozoïdes et le liquide séminal. Les spermatozoïdes sont produits dans le testicule et ensuite acheminés à la prostate via les canaux déférents. Le liquide séminal qui contient les éléments nutritifs nécessaires à la survie des spermatozoïdes est produit dans la prostate et les vésicules séminales.

L’éjaculation correspond à l’évacuation du sperme. Elle se passe en deux phases : l’émission et l’expulsion. L’émission correspond à l’accumulation sous tension du sperme dans l’urètre prostatique (portion de l’urètre qui traverse la prostate). L’expulsion se caractérise par l’ouverture du sphincter strié de l’urètre sous la pression du sperme et l’écoulement de celui-ci par l’urètre par saccades dues à la contraction rythmique des muscles du périnée. L’orgasme est contemporain des contractions musculaires périnéales.

L’éjaculation est contrôlée par deux centres nerveux situés dans la moelle épinière au niveau dorsal et sacré. Ces centres reçoivent les influx nerveux provenant des organes génitaux, les analysent et les renvoient à la musculature périnéale. Dans le même temps des influx nerveux gagnent le cerveau (centre situé dans le système limbique), entraînent la libération de substance dites endogènes qui déclenchent l’orgasme.

Les centres orgasmique et éjaculatoire médullaires sont couplés permettant l’association orgasme–éjaculation.

L’absence d’éjaculation résulte soit d’un défaut de production soit d’un échec de propulsion vers l’extérieur du sperme.

 

Le traitement est bien sur fonction du mécanisme en cause dans la genèse de l’anéjaculation. TESTOSTÉRONE Les défauts de production sont au mieux...
D’OÙ CELA VIENT-IL ? L’absence d’éjaculation provient soit d’un défaut de production du sperme soit d’un échec de propulsion de celui-ci...
Question : J’ai subi une ablation de l’adénome prostatique par les voies naturelles (résection endoscopique prostatique) il y a quelques mois. Je n’ai plus...