Le centre > Faq > D'où vient la lithiase urinaire?

D'où vient la lithiase urinaire?

D’OÙ CELA VIENT-IL ?

Les calculs peuvent être de différentes compositions avec des mécanismes de formation variables. Leur formation est dûe à une concentration urinaire excessive de solutés. Celle-ci est le reflet soit d’une élimination urinaire trop importante des différents solutés et/ou d’une dilution insuffisante des urines.

LITHIASES CALCIQUES

Elles sont les plus fréquentes. Dans 80 à 90% des cas, la lithiase calcique ne relève d’aucune étiologie précise. Il s’agit d’une maladie multifactorielle due à une concentration urinaire excessive de différents facteurs : calcium, phosphate, oxalate, dans des proportions variables suivant les patients.

Les calculs les plus fréquents sont ceux d’oxalate de Calcium. Ils peuvent être dihydraté (Weddelite) ou plus rarement monohydraté (Wewelite). Ces derniers sont le plus durs et les plus difficiles à fragmenter.

Dans quelques cas, la lithiase calcique est le témoin d’une hypercalciurie. Cette dernière peut avoir des origines diverses (absorption excessive de calcium, hypercalciurie d’origine rénale,…) au premier rang desquelles il faut rechercher une hyperparathyroidie par adénome parathyroidien. Un bilan endocrinien est alors nécessaire.

LITHIASES URIQUES

Elles représentent 10% des calculs urinaires dans nos pays. Leur formation est facilitée par l’hyperacidité des urines et/ou l’élimination excessive d’acide urique dans les urines (hyperuricosurie). Cette dernière peut être le témoin d’une élévation du taux d’acide urique dans le sang (hyperuricémie) qui se manifeste dans la maladie de la goutte notamment. L’hyperuricosurie peut également être secondaire à la prise de certains médicaments (diurétiques, AINS, …). La lithiase urique a la particularité d’être radio-transparente à l’ASP et donc repérable uniquement à l’échographie ou l’UIV.

LITHIASES INFECTIEUSES

Elles sont devenues moins fréquentes. Il s’agit de calculs phospho-amoniaco-magnésiens (struvite) dont la formation est dûe à une infection urinaire par des germes sécrétant une enzyme particulière : l’uréase. Ces calculs sont souvent volumineux, coralliformes (moulant la totalité des cavités rénales c’est à dire le bassinet et une ou plusieurs tige calicielle).

LITHIASES CYSTINIQUES

Elles sont rares (1% à 3% des calculs). Ces calculs sont la manifestation clinique de la cystinurie qui est une maladie héréditaire dûe à un défaut de transport sanguin des acides aminés notamment de la cystine entraînant une élimination urinaire excessive. Ces calculs sont souvent récidivants.

LITHIASES MIXTES

Elles sont très fréquentes. Le plus souvent, il s’agit de calculs d’oxalate de calcium associé à de l’acide urique. Cette mixité peut être évoquée à la radiographie (ASP) ; plus la calcul est opaque et plus il contient de Calcium.

Contactez-nous