Le centre > Faq > Quels sont les facteurs aggravants de l'infection rénale?

Quels sont les facteurs aggravants de l'infection rénale?

QUELS SONT LES FACTEURS AGGRAVANTS ?

La pyélonéphrite aiguë pose habituellement peu de problèmes diagnostiques. Il faut néanmoins systématiquement rechercher une forme compliquée, plus rare, mais dont l’évolution peut être grave et qui justifie une prise en charge thérapeutique différente.

POINTS FORTS

1er point : Recherche systématique d’un obstacle sur la voie excrétrice (le plus souvent un calcul)
2e point : En cas d’évolution défavorable sous traitement, rechercher systématiquement un abcès rénal par Tomodensitométrie.
3e point : Les autres complications (phlegmon péri néphrétique, pyonéphrose) sont exceptionnelles.

Avant de formuler le diagnostic de pyélonéphrite aiguë simple qui est la forme la plus fréquente il faut éliminer une forme compliquée, plus rare, mais qui constitue une urgence urologique et qui doit conduire à un traitement dans les plus brefs délais.

PYÉLONÉPHRITE SUR OBSTACLE

C’est une Urgence urologique qui nécessite un traitement rapide. Elle se caractérise par une infection bactérienne en amont d’un obstacle qui est le plus souvent un calcul. Il existe, en effet, un risque de septicémie et de choc toxi-infectieux car la pullulation microbienne due à la stase urinaire en amont du calcul entretient et accentue la contamination du parenchyme rénal avec passage des germes dans la circulation sanguine.

Le traitement antibiotique n’est pas suffisant pour venir à bout de l’infection. Il faut assurer en urgence un drainage de la voie excrétrice de manière à ce que les urines en amont de l’obstacle s’écoulent (cf. traitement).

ABCÈS RÉNAL

Il représente, en général, une évolution défavorable de la pyélonéphrite aiguë. Il se manifeste cliniquement le plus souvent par la persistance ou la reprise de la fièvre et des symptômes associés (douleur, signes urinaires) malgré un traitement antibiotique bien conduit. Il faut alors réaliser une urotomodensitométrie rénale pour confirmer le diagnostic d’abcès rénal. Il se traduit par une zone hypodense bien limitée et collectée.

PHLEGMON PÉRI NÉPHRÉTIQUE

C’est une complication exceptionnelle. Il se traduit par une collection de pus autour de la capsule du rein. Cliniquement, il se manifeste par un empâtement très douloureux de la fosse lombaire.

PYONÉPHROSE

Complication également exceptionnelle. Elle correspond à une destruction purulente du parenchyme rénal en amont d’un obstacle (calcul le plus souvent). Ceci est confirmé par l’urotomodensitométrie.

Contactez-nous