Le centre > Faq > RUPTURE DE LA VERGE :COMMENT FAIT-ON LE DIAGNOSTIC ?

RUPTURE DE LA VERGE :COMMENT FAIT-ON LE DIAGNOSTIC ?

Le diagnostic est souvent aisément fait à l’examen clinique. Les examens complémentaires sont rarement nécessaires.

Les circonstances typiques de survenue et l’examen clinique permettent de faire facilement le diagnostic. L’examen clinique découvre une verge déviée du côté opposé au traumatisme du fait de l’effet de masse dû à l’hématome. Celui-ci est parfois volumineux et s’étend sur le fourreau de la verge. Il peut gagner le scrotum et les tissus sous-cutanés périnéaux. L’existence d’une urétrorragie et/ou d’une hématurie est en faveur d’une plaie urétrale.

Le seul examen complémentaire qui a été proposé pour l’exploration d’une rupture des corps caverneux est la cavernosographie c’est-à-dire une opacification radiologique des corps caverneux. Ceux-ci sont ponctionnés à l’aide d’une petite aiguille sur leur face dorsale ; une extravasation du produit de contraste en dehors des corps caverneux témoigne d’une rupture. Cet examen est rarement nécessaire tant le diagnostic est le plus souvent évident. Lorsqu’une rupture de l’urètre est suspectée, une opacification rétrograde et mictionnelle de celui-ci est pratiquée (urétrographie). Elle peut être associée à une urétro-cystoscopie.

Contactez-nous