Le centre > Faq > Type de matériel utilisé pour l'urétéroscopie dans notre centre d'urologie à Marseille

Type de matériel utilisé pour l'urétéroscopie dans notre centre d'urologie à Marseille

MATÉRIEL

Les urétéroscopes sont de deux types :

– les urétéroscopes rigides, les plus fréquement utilisés, dont le calibre varie de 7,5 à 12,5 CH.

– les urétéroscopes souples, de développement plus récent, de calibre plus fin surtout utiles pour l’exploration des cavités rénales.

L’irrigation de l’appareil est réalisée par du serum physiologique stérile.

L’extraction des calculs est assurée soit par des pinces soit par des sondes à panier permettant “ d’emprisonner ” le calcul.

Une lithotripsie de contact est parfois nécessaire pour assurer une fragmentation du calcul avant son extraction. Elle fait appel :

– soit à une sonde à ultrasons qui fragmente le calcul en fins morceaux et aspire les fragments.

– soit au choc electrohydraulique (electrodes de 3 à 5 CH) permettant la fragmentation de calculs plus durs, mais dangereux pour les parois de l’uretère.

– soit au litothripteur pneumatique (sorte de “ marteau piqueur ” fonctionnant à l’air comprimé) adaptable à tous types de calculs.

– soit au laser pulsé (une onde laser chemine dans une fibre optique très fine et souple et déclanche la formation de plasma lorsque la fibre est au contact du calcul). Ce procédé récent est très performant mais d’un coût élevé.

L’utilisation d’un amplificateur de brillance est indispensable pour contrôler la progression de l’urétéroscope dans la voie excrétrice et contrôler l’intégrité de l’uretère par opacification en fin de procédure.

Contactez-nous