Quelles données scientifiques existent sur le sujet ?

Une revue de la littérature a été faite dans la revue Prostate Cancer & prostatic diseases en Juillet dernier regroupant l’analyse de 25 études différentes. Il ressort de cette méta analyse (analyse comparative des publications selon des critères communs) qu’il n’y a pas de différence significative entre les personnes pratiquant le cyclisme et les autres. Les études ont portées essentiellement sur des personnes jeunes indemnes de toute pathologie prostatique. Même en cas de pratique intensive (cyclisme professionnel), une différence de taux de PSA entre les 2 groupes (cyclistes versus piétons) n’a pu être mise en évidence. Néanmoins, la faiblesse méthodologique de cette revue réside dans l’absence d’étude scientifique rigoureuse avec comparaison randomisée (tirage au sort).

Sous réserve de la réalisation d’une telle étude, on peut, à ce jour, conclure qu’il n’existe pas d’interaction évidente entre pratique du cyclisme et dosage du PSA.

Docteur Denis Bretheau

PSA